L'âme primitive

L'histoire
Un spationaute donne naissance à un petit être, une marionnette à l’allure tribale qu’il prénomme Meïka. Ils contemplent ensemble le ciel étoilé. Cette vision se transforme rapidement en un chaos où les constellations s’affrontent. Dans un hurlement, l’homme stoppe ce tumulte afin de protéger le petit de cette violence. Dès lors, commence une initiation entre eux. Meïka questionne alors son créateur sur l’état du monde. Ils vivront ensemble plusieurs aventures et remonteront le temps à la recherche de leurs besoins primaires, jusqu’aux prémices de l’Humanité.

L’univers
« Une expérience collective à l’échelle d’une tribu primitive »
Avant d’assister à la représentation, les spectateurs sont invités à se coiffer d’une parure traditionnelle qui leur est distribuée.
Le spectacle se passe au sein d’une structure circulaire en forme d’igloo dans laquelle le public s’installe à 270°. A l’intérieur tout est blanc. Dans cet espace un homme en combinaison de spationaute place lentement et silencieusement les spectateurs.

Le propos artistique
« Existe-t’il une racine commune à toute l’humanité malgré les différences culturelles et géographiques de notre monde contemporain ? » J’appellerai cette notion : L’âme primitive.
Elle régit nos instincts, nos émotions primaires. L’âme primitive n’a pas d’âge, d’époque, de culture, ou de religion. Elle circule en nous imperceptiblement avec fluidité entre le futur et le passé.
« On prétend que le liquide salé qu’est notre sang n’est que la survivance intérieure de l’élément marin primitif » Marcel Proust, A la recherche du temps perdu !
Le théâtre d’immersion est choisi pour impliquer le spectateur au sein de la tribu. L’image, le son, la parole et la lumière sont ici considérés comme des matières palpables dans lesquelles le public est immergé.
La chronologie de ce conte initiatique est un compte à rebours.
A l’instar de l’Animisme ce spectacle est une invitation à respecter tout ce qui nous entoure. Quand le corps, le cœur et l’esprit s’apaisent et se posent on peut alors ressentir ce lien précieux avec ce qui nous environne.

 

Distribution

Mise en scène et jeu : Laurent DIWO

Scénographie, accessoires et costumes : Laurent DIWO Construction igloo gonflable : Laurent DIWO et Martine BIRH

Création musicale : Benjamin CAHEN

Création vidéo : Denis CHAMPARNAUD

Création lumière : Jeanne DREYER

Informations générales

Public : tout public à partir de 7 ans

Durée : 30 minutes

Jauge : jusqu'à 50 personnes

Intérieur / Extérieur

Fiche technique

Espace scénique : 7x7m

Temps de montage : 3 heures

Temps de démontage : 2 heures

Spectacle autonome en son et lumière.

Documents à télécharger

Dossier de présentation

Co-productions et soutiens

Région Grand Est, Département Meurthe et Moselle, Ville de Nancy, le CCOUAC - Montiers-sur-Saulx, Espace Georges Sadoul - Saint Dié des Vosges

Théâtre d'objets et images animées

Tout public à partir de 7 ans

Création 2020

Dates à venir

- le 26 septembre 2020 : sortie de résidence de création Festival Azimuté / Ecurey - Montiers sur Saulx

- les 02 et 03 octobre 2020 : Festival International de la Géographie - Saint Dié des Vosges

 

© Cie La GiGoGne 2014 by Pool Prod.